Octobre 2019 - Sarine-Ouest 3: Les Mousse-Que-Terre


Vendredi 04/10/2019

Théodore – Vincent – Ségolène – Sarah – Chiara

Pauline – Solenne – Alia


Les Mousses-que-terre est un des quatre équipages du CO de Sarine-Ouest de Rêves-sur-Mer. Ce groupe est constitué de huit amis: Chiara, Vincent, Sarah, Alia, Ségolène, Solenne, Théodore et Pauline. Tous âgés entre 14 et 15 ans et scolarisés au CO Sarine Ouest.

Théodore (en gris) a 15 ans et ses hobbys sont le taekwon-do et la musique,

Ségolène (la jeune fille aux cheveux bleus) âgée de 14 ans, elle est passionnée par la danse, le chant, la musique en général et le cinéma,

Sarah (sur le dos de son amie) a 14 ans elle aussi et aime le judo, la peinture et l’astromonie,

Solenne (en bas au milieu), 14 ans, aime le chant et le cinéma,

Chiara (à droite) a 15 ans, aime le taekwon-do, les scouts, lire, la cuisine et le dessin,

Pauline (en bas à gauche), 15 ans, aime l’équitation et le théâtre,

Vincent (en rouge), 14 ans, aime le VTT et la moto,

et enfin Alia (en bas à droite), 15 ans, aime le judo, le piano, la musique et la lecture.


Samedi 19/10/2019


Chez Alphonse,

Notre petit voyage a bien commencé, il a plu des cordes.

Ensuite Sarah a oublié son sac de couchage. Merveilleux !

Une fois le sac trouvé, nous sommes montés à bord du car.

Durant le trajet, on pouvait observer plusieurs spécimens différents : ceux qui n’avaient pas du tout envie de dormir et qui hurl aient ; ceux qui avaient envie de dormir mais qui n’y arrivaient pas et avaient donc des envies de meurtre ; les personnes qui arrivaient a dormir malgré les conditions compliquées et le seul et l’unique : Théodore qui dormait par terre.

Neuf heures et quelques pauses plus tard, nous apercevons enfin la mer ! Quel soulagement de sortir de ce bus ! Après avoir déposé les sacs dans le local approprié et écouté les instruction, c’est l’heure des courses ! Pour ajouter un peu de piment dans cette tâche fastidieuse, nous perdîmes 4 de nos équipes. La raison ? Alia a le pied pété… Nous avions évidemment oublié ce détail. Elles étaient donc 500 mètres derrière…

Nous avons donc été dans l’obligation d’abandonner Alia et Ségolène au port.

Mais les folles aventures des six autres Mousses-que-terre ne faisaient que commencer. En sachant que l’Intermarché est a une demi-heure du port, ce qui est long à pied, vous imaginez l’état des guiboles engourdies de nos aventuriers (qui ont passé neuf heures dans un bus) !

Après deux heures de courses, c’est reparti pour un tour.

Trente minutes plus tard, nous avons retrouvé notre estropie et son assistante endormies dans la plus grande chambre ! Puis pour rajouter une couche a notre chance, le frigo s’est cassé…

L’heure de la douche a ENFIN sonné…

Le contexte : nous sommes dans un port (porc) ; les douches étaient crades et nous avions 4 minutes pour nous doucher, au secours !!!

Finalement cher Alphonse, nous nous plaignons beaucoup mais c’était une journée magnifique, remplie de découvertes comme le bateau qui nous accompagnera toute la semaine !

Ne t’inquiète pas, nous vivons notre meilleure vie !

Gros bisous.

Les Mousses-que-terre


Dimanche 20/10/2019



Cher Alphonse,

Continuons avec notre soirée d’Hyères l’ambiance a failli mettre le feu au bateau ! C’était génial, nous avons beaucoup dansé !

Après une bonne nuit reposante et quelques bosses pour Chiara (d’après les témoignages elle se serait tapée la tête plusieurs fois pendant la nuit !) Adrienne nous a réveillé en fanfare (elle était de trèèèèès bonne humeur : Nous avons pris notre petit déjeuner (Note pour plus tard : racheter de l’ovomaltine !!!!!) Et avons appris a mettre notre gilet de sauvetage. Ensuite, direction la plage pour se baigner dans une mer plutôt froide, avec beaucoup d’algues et plutôt agitée ( pour notre plus grand plaisir !)

Après une heure de surf sans planches , nous sommes rentrés pour dîner. Une fois nos hot-dogs engloutit nous avons fait une petite sieste. (On nous stress pour finir ce texte étant donné que nous écrivons sur un téléphone qui appartient a notre prof qui est pressé de manger de la fondue nous nous trouvons dans l’obligation d’abréger). En gros nous avons eu notre première expérience en mer, c’était super on a hâte de voir la suite !

Gros bisous Alphonse,

Les Mousses-que-terre !


Lundi 21/10/2019


Cher Alphonse,

Notre soirée d’hier c’est bien déroulée malgré quelques agitations au sein de l’équipage … Et pour cause : Sarah a provoqué une crise de nerf chez Alia car elle mangeait des bouteilles de Cristalline après les avoir complètement écrasées, ce qui fit que notre pauvre Alia en pleurait…de rire !

Théodore n’arrangeait rien car il imitait Sarah qui ne comprenait pas pourquoi ses coéquipiers rigolaient. S’en est suivi une intéressante discussion à propos d’hypnose même si certains n’arrivaient pas à se remettre de l’épisode de la Cristalline…(Alia et Théodore) Ensuite l’équipage s’est rassemblé dans la chambre à l’avant du bateau pour discuter. À 11h extinction des feux , tout le monde au lit.

Le lendemain matin un réveil fort sympathique de la part de Vincent et Théodore (surtout pour Alia et Ségolène qui dormaient profondément).

Verdict rapporté par notre skipper : nous pouvions aller en mer pour rejoindre Porquerolles ! Quelle joie ! Au début du voyage, tout le monde allait très bien. 1 heure plus tard nous étions malade ! Après un repas et du sommeil, les Mousses-que-terre allaient mieux et trois quart d’heure après , nous arrivons au port de Porquerolles ! Enfin la terre ferme !

Pour terminer, nos skippers nous ont annoncé que cette île est infesté de rats… DES RATS…vraiment ?! T_T

Bref nous nous amusons beaucoup et tu nous manque cher Alphonse…

Gros bisous,

Les Mousses-que-terre 


Mardi 22/10/2019


Cher Alphonse,

Hier c’était trop cool ! On a dansé la Macarena et Gangnam Style sur le ponton avec Madame Jacquier.

Le lendemain matin, réveil chamboulé pour Ségolène et Alia et cette fois c’était Chiara qui s’y est mis. Elle cherchait sa pauvre petite trousse de toilette qu’elle a retrouvé plus tard, cachée sous une couverture…

Suite a cette aventure , les Mousses-que-terre ont préparé leurs sandwichs pour l’aventure qui les attendait.

Départ à 9h pour un tour à vélo (sans notre éclopée qui nous à rejoint plus tard, après une pause café accompagné des skippers)

Durant la balade à vélo, de nombreuses chutes de sont produites (dont le fameux Théodore qui a freiné avec le frein avant dans un trou…)

Vers midi, des fous de notre équipage sont allés se baigner DONT THÉODORE avec Vincent et Sarah. Il paraît que l’eau était bonne mais comme ils sont fous on les croit pas trop…

Les Mousses-que-terre (moins l’éclopée) ont poursuivi par une jolie petite marche et ont retrouvé Alia endormie (comme par hasard…). Suite a cette marche, l’équipage s’est reposé.

Vers 19, notre très cher prof Bastien Delacombaz nous a rejoint pour manger des pâtes bolognaise. Petits perfides que nous sommes, nous lui avons préparé un petit questionnaire exclusif et avons beaucoup rigolé (et nous allons sûrement jouer au loup-garou)

Bonne soirée, on t’embrasse et tu nous manques beaucoup Alphonse !

Les Mousses-que-terre

Bonne soirée


Mercredi et jeudi 23-24.10.2019


Cher Alphonse,

Comme tu as pu remarquer, nous ne t’avons pas écrit car hier nous nous sommes baladés à Porquerolles (Alia a essayé de nous faire goûter son sirop au chocolat mais quasiment personne n’a voulu goûter ). Ensuite, les Mousses-que-terre sont allés manger leur sandwichs tout en jouant au loup-garou. 13h, départ pour une petite plage bien perdue au milieu de nulle part (où Théodore et Sarah se sont baignés pendant que tout le reste jouait… au loup garou).

Vers 17h, Igor nous a tous rassemblés dans le sous sol d’un des restaurants de l’île pour qu’on fasse un karaoké ! On s’est tellement amusés et on s’est aussi cassé la voix mais pas grave parce que c’était troooooooooop bien !

Notre très cher monsieur Bastien Delacombaz à promis une glace à chaque personne, de notre équipage, qui chanterait. Bien sûr, on a tous chanté (et hop, de l’argent en moins dans son porte-monnaie )

Bref désolés de ne pas avoir écrit de texte hier mais Bastien n’est pas venu nous le rappeler vu qu’il nous a remplacé par des bouteilles de vin local…

Aujourd’hui nous sommes partis à 10h15 en destination du port de Lavandou. 2h30 plus tard nous avons passé du bon temps à la baie de l’Estagnole. À 15h30 nous sommes repartis pour 2h de voile avec un vent plus fort. Une fois arrivés au port, nous avons dû nous attacher à un autre bateau…la galère c’est qu’on doit traverser leur bateau pour rejoindre le quai.

Ce soir c’est soirée crêpes avec Monsieur Delacombaz (qui s’est qui va avoir le droit a un questionnaire ? C’est luiiiiiiii).

Gros bisous et tu nous manques Alphonse,

Les Mousses-que-terre

Et voilà pour ce soir et hier soir.

Belle soirée


Vendredi 25/10/2019

Cher Alphonse,

Aujourd’hui, les Mousses-que-terre ont quitté le port à 10h tapante pour 6h de voile (soit le triple d’hier). Durant la traversée, nous avons entendu un appel à la radio qui disait qu’il y avait des dauphins ! Des dauphins !!! Bon, on a pris la direction indiquée mais c’était trop loin. Du coup nous avons continué vers Fréjus.

Quelques heures plus tard (une ou deux hein), on a entendu un deuxième appel qui disait qu’un équipage a vu un cachalot ! On a suivi le bateau mais on en a pas vu… (sauf Adrienne qui a vu une masse noire sauter de l’eau mais c’était très loin…)

On est arrivé à Fréjus vers 16h et on est allés se baigner à la plage. Elle était magnifique !

Ensuite, Bastien nous a emmené chercher des glaces mais on en a pas trouvé du coup les Mousses-que-terre auront leur glaces demain sur le trajet.

Dans quelques instants on ira manger notre dernier repas au restaurant avec tout le CO Sarine-Ouest (yes)

Bonne soirée Alphonse et on se voit demain !